Top 10 du marié #2 : mariage d’Automne

photo de mariage au domaine de la cassemichère dans le chais, avec des couleurs chaudes et froides

Il y a deux mois, je publiais sur ce blog le premier Top 10, celui d’Agathe, qui s’est mariée avec Simon en Juin dernier. Ce top a beaucoup plu aux lecteurices de ce blog, qui avaient hâte d’en découvrir un autre. Bonne nouvelle ! Le moment est venu ! Et pour ce deuxième top 10, ce sera un top 10 du marié, au lieu d’un top 10 de la mariée ! Vous connaissez déjà un peu le marié en question, car il s’agit de Shayann. Shayann et Mathilde se sont marié·es en Octobre 2019, entre la Vendée et les Pays de la Loire. Vous avez pu découvrir le récit de leur mariage d’Automne multi-culturel dans cet article paru fin Janvier sur le blog.

Le top 10 de Shayann est finalement assez proche du nôtre. 9 sur les 10 photos de son top 10 font partie de notre sélection des photographes : les 50 photos que l’on préfère pour chaque mariage. Ce qui lui plaît particulièrement dans ses photos de mariage ? La complicité, le souvenir des moments associés à chaque photo, et la jolie lumière. Eh oui, les mariages d’Automne ont des avantages, et la belle lumière en est un ! Plus douce qu’en été, elle crée moins d’ombres et permet un rendu très doux sur les photos, et des contre-jours superbes. On adore les mariages en toute saison, mais ceux qui sont célébrés en Automne ont cette petite touche de magie qui leur est propre !

Ne pas être à l'aise en photos, une raison pour ne pas prendre de photographe ?

Choisir son photographe au feeling : super important quand on n'est pas à l'aise !

Mathilde et Shayann font partie de nos nombreux couples qui se sont décrit·es comme « pas très photogéniques » et pas très à l’aise avec le fait d’être au centre de l’attention. Compliqué d’imaginer un photographe papillonner autour de nous quand on est comme ça, n’est-ce-pas ? Et pourtant, on adore accompagner ces couples ! Car photographier un·e modèle professionnel·le c’est simple. Mais nous ce qu’on aime dans le mariage c’est la relation avec nos couples. Depuis le premier rendez-vous jusqu’au jour du mariage, on apprend à les connaître pour faire tomber les barrières entre nous. Le jour J iels ont l’impression qu’on se connaît depuis longtemps. Résultat il n’y a pas de gêne entre nous, et donc pas ce regard un peu gêné accompagné d’un sourire qui sonne faux qu’on connaît tous·tes.

Un photographe discret pendant les moments importants

Chaque photographe a bien sûr sa manière de faire. Mais la nôtre est particulièrement adaptée pour les marié·es un peu timides. Le feeling qu’on prend soin de cultiver en amont du mariage fait beaucoup bien sûr. Mais le jour J, tout est pensé pour les mettre à l’aise ! Avec nous, pas besoin de regarder le photographe en souriant quand vous signez à la mairie. On se fait discrets pour capturer les sourires naturels que vous partagez avec votre moitié ou avec vos proches. Parfois on est même presqu’invisibles. Au point que les marié·es nous oublient et se disent en recevant les photos « tiens iels étaient là à ce moment-là !? ». Notre approche est celle du reportage. Ca veut dire : « profitez de votre journée, notre boulot c’est simplement de faire en sorte que vous puissiez vous en souvenir plus tard et la raconter ».

Une séance couple tout en douceur

Là encore, il y a autant de manières de faire que de photographes. La nôtre est assez simple : on veut que vous passiez un bon moment. Ca passe par plusieurs choses : la première c’est qu’on évite de faire une seule longue séance couple. Poser quand on n’a pas l’habitude, ça peut être un peu stressant. Pour éviter ça, on préfère faire plusieurs mini-séances à différents moments de la journée. Ainsi les marié·es n’ont pas le temps de trouver le temps long et de commencer à devenir un peu trop conscient·es qu’on les prend en photo.

La seconde astuce qui nous permet d’éviter que la séance couple soit un calvaire, c’est qu’on ne cherche pas à reproduire à l’identique des photos de magazine. Au contraire, on cherche à capturer ce qui fait que chaque couple est unique. Leur complicité, leur amour. Bref, on leur propose d’entrer dans une petite bulle qui leur permet d’être elleux-même. A travers des petits jeux, ou l’évocation de souvenirs. Les yeux dans les yeux, on obtient des rires, des larmes, bref de l’émotion, telle qu’iels la ressentent et telle qu’iels l’expriment. On se contente de l’immortaliser.

Le top 10 du marié

Vous l’aurez compris, même si Mathilde et Shayann sont du genre timide, iels ont tout de même pris un·e photographe : nous ! Des deux, c’est Shayann qui m’a fait part de son top 10. Je le remercie de s’être prêté à cet exercice qui n’est pas forcément facile. Choisir seulement 10 photos parmi toutes celles de leur mariage, c’est compliqué ! Il m’a parlé un peu des images qu’il a choisies, et j’ai remarqué qu’il y avait trois grandes raisons qui faisaient que ces photos l’avaient particulièrement touché : la complicité qu’on y lit, le souvenir qu’il vit en la regardant et la lumière qui sublime ces moments.

La complicité

L’émotion brute, on la recherche beaucoup dans nos photos de reportage. C’est sans doute une des raisons pour lesquelles iels nous ont choisis. Bien sûr, la complicité qui existe entre lui et Mathilde se ressent sur beaucoup de photos. Il y en a deux qu’il a sélectionnées parmi les photos de couple pour cette raison.

Elle est en noir et blanc, le voile fait de jolies vagues, et il y a de la complicité.

Couple de mariés sous un voile
Couple se regardant dans les yeux sous un voile de mariée à l'heure dorée

La lumière est splendide et il y a un petit moment de complicité.

Mais lors d’un mariage, il y a d’autres personnes autour des marié·es. Dans le top 10 de Shayann, deux personnes qui lui sont chères sont présentes. C’est pour être sûr de saisir ces relations avec les proches des marié·es que l’on pose souvent des questions et qu’on demande aux marié·es de nous présenter les personnes qui leur sont chères.

Sur cette photo, Shayann évoque un moment de complicité avec sa grand-mère, pendant les préparatifs, qu’il aime se remémorer avec cette photo. Moi qui ai perdu récemment la mienne, je sais combien ce lien inter-générationnel est important.

C'est un moment de complicité avec ma grand-mère

marié pendant ses préparatifs, sa grand-mère ajustant son noeud papillon
un marié et son témoin discutant en souriant à la table d'honneur

Sur celle-ci c’est la complicité avec son frère, qui est aussi son témoin, qui le touche.

Il y a un moment de complicité entre mon frère et moi

Le souvenir

Le pouvoir des photos, c’est de pouvoir nous transporter dans le temps, et dans l’état d’esprit dans lequel sont les personnes qui sont sur la photo. Une photo réussie, c’est un peu la pensine de Dumbledore. On la regarde et on plonge droit dans le coeur de la personne. Parfois c’est dans le coeur de la personne qui a pris la photo, parfois c’est dans celui de la personne qui se trouve sur la photo. Shayann m’a, pour certaines photos de son top 10, parlé du moment où la photo a été prise, et de son état d’esprit à ce moment-là. Permettre à nos marié·es de revivre ces émotions, c’est le signe que notre mission est accomplie !

C'est un moment où on commençait à relâcher la pression, et les reflets sont super.

Un couple se tient face-à-face au centre de l'image, sous un chandelier.
Couple de mariés s'embrassant sous les arbres

On était tranquilles et la nature autour de nous est trop belle.

Je ressentais un peu de pression avant l'ouverture du bal, et j'ai adoré ce moment.

Première danse d'un couple de mariés en Vendée
photo de couple au chateau de la cassemichère en ombres se détachant dans un chai avec jeu de couleurs bleue et jaunes

Les couleurs sont belles et on se sentait bien à ce moment

La lumière

La photographie, ça consiste à capturer la lumière. Parfois c’est tout simplement cette lumière qui fait qu’une photo nous touche. Vous aurez peut-être remarqué que Shayann évoque la lumière à plusieurs reprises pour les photos précédentes. Cette photo fait partie du top 10 de Shayann, simplement parce qu’il a trouvé l’effet de lumière magnifique.

couple de mariés se regardant dans les yeux, prise sous le voile

Et parfois il est difficile d’expliquer pourquoi on aime une photo. C’est le cas pour celle-ci. Shayann n’a pas su m’expliquer ce qui le touchait particulièrement. Il sait juste qu’il l’aime beaucoup ! Nous aussi d’ailleurs, puisqu’elle fait partie de ce qu’on appelle « la sélection des photographes ». Le contraste entre le bleu du ciel à la nuit tombante et les lumières du domaine est harmonieux, et le reflet apporte une touche artistique supplémentaire.

Conclusion

Un photographe, ça se choisit avant tout avec le coeur ! Il faut absolument que ses photos vous touchent, c’est indispensable ! C’est le seul moyen d’être sûrs de revivre chaque instant lorsque vous replongerez dans vos photos des mois ou des années après votre mariage. Parfois on sait ce qu’on aime dans une photo. Parfois on ne sait pas exactement pourquoi, mais on a ce petit battement de coeur qui sautille en la regardant. C’est ça qu’il faut trouver chez le photographe à qui vous confierez le jour de votre mariage !

Vous aimerez peut-être aussi

    Aucun article trouvé.

Laisser un commentaire

Fermer le menu