; ;

Workshop Mariage Make it Bounce

En Mars 2022, Xavier et moi avons participé à un workshop pour photographes de mariage organisé par une photographe de mariage dont on aime beaucoup le travail et la personnalité : Alison Bounce. On te raconte un peu comment ça s’est passé. Spoiler alert : c’était fort fort bien ! 

Pourquoi se former quand on est photographe de mariage ?

Parce qu’être photographe de mariage, c’est travailler solo ! Bon Xavier et moi, c’est en duo, mais ça revient au même. On est la plupart du temps les seuls photographes de mariage sur les mariages que l’on photographie. Donc on ne peut pas demander en live de l’aide à un·e collègue sur comment iel gérerait cette situation en particulier. On fait comme on peut. Souvent on a des habitudes ancrées, qui parfois sont de bonnes choses, et parfois n’en sont pas. Difficile de les remettre en question ou au contraire les assumer fièrement quand on n’a aucune idée de comment travaillent les autres. 

Donc se former auprès des collègues à travers des workshops, ça nous permet de plonger dans la façon de travailler d’une autre personne, et donc de faire le point sur notre propre manière de faire les choses. C’est super important ! Et on le fait donc une fois par an !

Photo d'ambiance pendant le make it bounce, photo par Thia Photographie

Crédit photo : Thia Photographie

Pourquoi le workshop d’Alison Bounce ?

Eh bien pour plein de raisons ! Tout d’abord parce qu’on aime beaucoup ses photos, tournées vers l’action, avec une touche de graphisme. Du reportage comme on l’aime, avec un attrait particulier pour « tout ce qui ne fait pas mariage ».

Ensuite parce qu’elle a une personnalité qu’on apprécie également. On avait fait une première mini-formation sur le thème de la photo de concours en visio avec elle. On avait donc déjà pu voir que c’était quelqu’un de très honnête, sincère, avec des valeurs qui rejoignent beaucoup les nôtres. Tout ce que j’aime, en somme ! Et faire circuler notre argent en direction de personnes qui le méritent à nos yeux, c’est aussi un petit kiff personnel.

Troisième et dernière raison, le contenu du workshop en lui-même, et les mystérieux exercices pratiques promis, et le format avec un petit groupe de personnes, pas trop nombreuses, qui permet une émulation sans être submergés.

Photo d'ambiance du make it bounce workshop, crédit photo : Thia Photographie

Crédit photo : Thia photographie

Un workshop en immersion

Nous avons passé 5 jours dans une villa ensemble. Les trois premiers jours nous étions un peu plus nombreux. Les deux derniers jours étant consacrés à un gros exercice en nombre limité. Les trois premiers jours étaient composés de différents temps. Des échanges théoriques autour de l’approche d’Alison, bien sûr. Le fameux powerpoint, mais en version moins verticale puisque nous échangions aussi entre nous pendant ces temps, partageant nos propres expériences.

Des petits exercices aussi, sur des thèmes comme l’editing par exemple, ou encore le flash déporté. Visionnage de galeries pour chaque participant, pour s’entraîner à l’exercice de la critique constructive et repérer les évolutions que chacun souhaitait apporter à son travail.

Et puis des temps off. Repas végétariens, séances de photos aquatiques improvisées, jeux de mimes. Une belle cohésion s’est naturellement créée entre tous·tes les participant·es de ce workshop, et c’était vraiment très chouette !

Crédit photo : Thia photographie

Crédit photo : Thia Photographie

Mise en pratique, façon Alison Bounce

En plus des petits exercices, il y a eu 3 temps dédiés entièrement à la mise en pratique de l’approche documentaire de mariage à la Bounce, dont un très gros en plus petit comité sur les deux derniers jours du workshop. Les exercices étant ce qui nous a le plus plu dans ce workshop, j’aimerai beaucoup vous en parler de manière approfondie, mais j’ai promis à Alison de garder un peu de mystère donc je serai brève.

L’approche documentaire : raconter avec une intention

Le premier temps de pratique était consacré au fait de raconter quelque chose avec une intention. Pour cet exercice, ce qu’on photographie importe moins que le sujet que l’on cherche à faire passer à travers nos images, de la prise de vue à l’éditing. Xavier et moi avons réalisé cet exercice chacun pour soi, tous les deux en tant que photographes solo.

Faire des photos de couple sans guider

Le second temps de pratique a eu lieu le 3ème jour du workshop, juste avant le départ des participant·es qui ne restaient pas pour les 2 derniers jours. L’idée était de réaliser des mini-séances couple, mais avec une approche documentaire. Créer des photos de couple canon sans faire poser les couples. Lâcher prise sur le contrôle que l’on a sur le couple pour les laisser être acteurs de leurs images. Je sais ce n’est pas très clair, mais je n’ai pas le droit d’en dire plus ! Pour me faire pardonner je vous montre quelques photos réalisées par Xavier et moi au cours de ce temps de pratique.

Photo de couple par Elvire
Photo de couple par Elvire
Photo de couple par Xavier
Photo de couple par Xavier

L’approche documentaire en mariage

Les deux derniers jours étaient consacrés au dernier temps de pratique. Avec shoot le premier jour et editing + critiques des galeries le deuxième jour. Encore une fois, je ne peux pas trop en dire, au cas où il y ait une nouvelle édition de ce workshop. Mais en gros, Xavier et moi avons shooté cette fois-ci en duo photo/vidéo, dans des conditions très proches de celles que l’on rencontre en mariage (en plus intense sur certains aspects). On est loin du shoot inspi où tout est maitrisé et calme, comme sur certains workshops. Avec Ali, c’est comme en mariage : improviser face au chaos et jouer des coudes tout en travaillant en équipe. 

Nous avons rendu une galerie de 50 photos ainsi qu’une vidéo. J’ai dû monter la vidéo après le workshop car nous n’avions qu’un ordinateur pour deux et je ne pouvais donc pas faire mon editing en même temps que celui de Xavier. Alison m’avait mise au défi de faire une vidéo de moins d’1m30. Je l’ai relevé, et pour un résultat que j’aime beaucoup !

Le résultat de mon exo façon « Make it Bounce » : Le bonheur

Un vrai couple d’amoureux, avec une belle histoire, forte et intense, une petite bande de potes super chouette. Leur façon unique et géniale de trouver du bonheur dans leur quotidien, quelles que soient les épreuves qui leur sont imposées par la vie. J’aime raconter des histoires vraies. De celles qui ne sont pas toutes roses. Merci à Caro (lepetitmondedecaroline, sur Instagram) et Jo de m’avoir permis de raconter brièvement la leur ! Caroline milite de plein de manières pour la prévention du cancer du sein. Retrouvez plein d’infos sur ce sujet sur son site le gang des crânes rasés !

Un peu de backstage by Xavier, pour finir cet article

Même si ce n’est pas pour l’ambiance qu’on va à un workshop, quand elle est aussi bonne, on est ravis d’avoir des souvenirs de tous ces moments. Pendant les temps off Xavier a pris quelques photos, du coup on a des souvenirs. Alors oui ça donne l’impression qu’on était en vacances. Mais promis on a bossé (les photos de Thia photographie que j’ai mises au-dessus le prouvent) ! C’est juste que là c’est presque que du backstage de temps off !

Voilà nos collègues qui ont participé à ce workshop (clique sur leur nom pour accéder à leur site). Honnêtement, on a vraiment eu des atomes crochus avec tout le monde sans exception. C’était trop chouette de rencontrer tous ces collègues photographes !

Cadeau bonus d’Alison Bounce

Vous l’avez vu dans le diaporama backstage, on a passé pas mal de temps dans la piscine pendant les temps off. Et Alison dans sa grande générosité a proposé de faire quelques photos sous l’eau rapidement. Photos solo ou en couple, et même en groupe. On s’est amusé avec la piscine incroyable de la Villa on the rocks. Et on a donc la chance d’avoir désormais de magnifiques photos underwater, que je vous dévoile ici !

2 Commentaires

  1. Nathalie Marteau Cholet

    Hello, tous les deux. Cet article est magnifique. Le pourquoi de faire des formations pour photographes professionnels ( remise en question etc ). Et également d’avoir parler du contenu de la formation.
    Que de jolis rencontres .)

    Réponse
    • elvire

      Hello Nathalie !

      Merci d’avoir pris le temps de nous laisser un petit commentaire ! Ravis que notre retour sur le workshop te parle ! Et quel plaisir d’avoir fait ta connaissance sur ce workshop !

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Derniers articles

Mariage éco responsable, l’impact de vos photos

Mariage éco responsable, l’impact de vos photos

Un mariage éco-responsable, c'est compliqué à organiser. Et aucun évènement n'aura un impact absolument nul. Mais il ne faut pas se décourager pour autant ! Chaque petit geste que vous ferez pour votre mariage dans le sens de l'écologie est bon à prendre ! Dans cet...

Se marier au château de Pont-Chevron, c’est comment ?

Se marier au château de Pont-Chevron, c’est comment ?

Il y a quelques semaines, nous vous avions présenté le top 10 de notre mariée du 30 Avril, Stéphanie. C'est au château de Pont-Chevron que leur mariage avait lieu. Et comme c'est un lieu vraiment sympathique pour se marier, et que la mariée en question m'a dit...

Tour de France avec des ânes – Episode 5 : Haute-Garonne

Tour de France avec des ânes – Episode 5 : Haute-Garonne

Après la Chartreuse, la Sarthe, le Var et l'Aquitaine, direction la Haute-Garonne pour rencontrer le dernier baudet de cette petite série. Un joli projet aux côtés de l'association des races mulassières du Poitou afin de promouvoir cette race très polyvalente. Merci à...

Catégories

Vous aimerez peut-être aussi

Mariage éco responsable, l’impact de vos photos

Mariage éco responsable, l’impact de vos photos

Un mariage éco-responsable, c'est compliqué à organiser. Et aucun évènement n'aura un impact absolument nul. Mais il ne faut pas se décourager pour autant ! Chaque petit geste que vous ferez pour votre mariage dans le sens de l'écologie est bon à prendre ! Dans cet...

Se marier au château de Pont-Chevron, c’est comment ?

Se marier au château de Pont-Chevron, c’est comment ?

Il y a quelques semaines, nous vous avions présenté le top 10 de notre mariée du 30 Avril, Stéphanie. C'est au château de Pont-Chevron que leur mariage avait lieu. Et comme c'est un lieu vraiment sympathique pour se marier, et que la mariée en question m'a dit...

Invité à un mariage, je prends des photos ou pas ?

Invité à un mariage, je prends des photos ou pas ?

Aujourd'hui tout le monde ou presque a dans sa poche de quoi prendre des photos. Mais faut-il pour autant le faire ? Quand on est photographe de mariage, on voit de tout niveau comportement. De l'invité qui aimerait prendre une photo mais n'ose pas, à celui qui te...

Pin It on Pinterest