; ;

Photos de mariage et droit à l’image : les pratiques des photographes

Vous êtes en train de choisir votre photographe de mariage ? Vous vous posez des questions concernant le respect de votre droit à l’image ? Dans l’article précédent nous avons fait le point ensemble sur les différentes lois qui entrent en jeu. Aujourd’hui on va analyser un peu les pratiques des photographes de mariage. Le but ? Vous permettre de mieux comprendre le point de vue de votre photographe et son approche. Avoir confiance en cette personne est essentiel, elle a quand même une grosse responsabilité : celle de capter vos souvenirs de cette journée importante !

Besoins et droits des marié·es et des invité·es, besoins et droits des photographes de mariage : comment concilier tout ça ?

Vous l’aurez compris en lisant l’article précédent, beaucoup de droits s’entre-mêlent, et il est difficile de s’y retrouver et de s’assurer que tout le monde est satisfait et que les droits de chacun sont respectés. Mais c’est possible, heureusement ! Plusieurs approchent existent. Toutes sont correctes. L’important sera donc de bien comprendre vos propres besoins, et de trouver un photographe dont la manière de fonctionner y répond.

Vous quand vous aurez trouvé la personne qui vous correspond pour immortaliser votre mariage

Marié·es : quel besoin en terme d’utilisation des photos de votre mariage ?

Généralement, tous les couples ont un besoin en commun : avoir à leur disposition des photos de leur journée de mariage afin de pouvoir les regarder et les conserver pour les montrer à leur famille et leurs proches. Mais il y a quelques variantes autour de ce besoin qui peut sembler simple d’un premier abord.

Certains couples souhaiteront par exemple être les seules personnes qui auront accès à leurs photos de mariage. D’autres voudront permettre à leurs invité·es de les voir (ou de les avoir) également. Enfin, certains souhaiteront même voir leurs photos diffusées plus largement, à travers des publications sur des blogs mariage par exemple. Il y a aussi le support qui entre en jeu. Certains couples souhaiteront que leur photographe se charge des éventuelles impressions. D’autres n’en voudront pas du tout et préfèreront le numérique. Enfin certains voudront pouvoir imprimer eux-même leurs photos.

Quel est votre besoin ? Y avez-vous réfléchi ? Il est tout à fait possible que certains points n’aient pas d’importance pour vous. Mais si vous êtes intransigeant sur un point, c’est bien de le savoir avant de vous engager avec un·e photographe. Au risque de vous retrouver à signer avec quelqu’un qui n’a pas un fonctionnement compatible avec le vôtre.

Si vous avez envie que vos photos soient vues un peu partout, il faut choisir un photographe qui partage la même envie !

Photographes de mariage : quel besoin en terme d’utilisation de ses images ?

Le besoin des photographes est toujours le même pour chacun : pouvoir montrer son travail. Différents moyens existent pour combler ce besoin de communication :

  • Utiliser les images produites dans le cadre des commandes passées par des client·es
  • Produire des images spécialement pour sa communication en investissant financièrement via la rémunération de modèles et de prestataires de mariage qui mettront leurs services à disposition du projet
  • Produire des images spécialement pour sa communication en investissant du temps (et donc de l’argent indirectement) à travers des collaborations entre professionnels du mariage

Les différentes approches rencontrées parmi les photographes de mariage

Photographes ne communiquant pas sur leurs photos de mariage

Certain·es photographes font le choix de ne pas utiliser du tout d’images de leurs client·es. Ces photographes communiquent sur des images réalisées spécialement pour leur communication (shootings inspiration). Si cela présente un avantage non négligeable pour les marié·es puisque cela est rassurant, il y a bien sûr des inconvénients à cette approche.

Couple de mariée dansant

Ici par exemple c’est un shooting inspiration, pas un vrai mariage !

Premier inconvénient : le prix

Devoir produire des images en plus de celles pour ses client·es a un coût pour le photographe, donc les photographes de mariage qui font ce choix seront souvent plus chers. Ce tarif plus haut de leurs prestations leur permet de payer la production d’images non rémunérées. C’est le choix que font généralement les photographes travaillant dans le milieu du luxe. Les stars payent souvent leurs photographes et vidéastes de mariage extrêmement cher. Car justement elles tiennent à ce qu’aucune image ne fuite sans leur consentement, pour pouvoir maîtriser elles-même ce qui est révélé de leur vie privée.

Second inconvénient : la garantie de satisfaction

L’autre inconvénient, c’est qu’il sera difficile de savoir à quoi ressemble le travail du photographe « dans de vraies conditions ». Il est facile de produire de très belles images lorsqu’on peut tout choisir et prendre le temps de les réaliser. Ca l’est beaucoup moins lorsqu’on n’a pas le choix de ce que l’on photographie et que l’on doit capter les moments sans les provoquer nous-même. Et sans pouvoir demander aux marié·es de recommencer, en étant simplement attentifs à ce qu’il se passe autour de nous. Il peut donc y avoir un décalage entre ce que le photographe montre et ce qu’on obtient comme images à notre propre mariage. Et c’est donc un potentiel risque de déception (bien sûr vous pouvez aussi être très satisafait·es, mais le risque existe).

Photographes imposant la diffusion des photos de mariage

D’autres photographes font le choix de ne travailler qu’avec des marié·es qui ne sont pas soucieux de la diffusion de leur image. Ces photographes accolent l’autorisation de droit à l’image à leur contrat, et ont ainsi le droit « sur le principe » d’utiliser les images. Les marié·es peuvent bien sûr s’opposer à la diffusion de certaines images en particulier qui leur nuiraient d’une manière ou d’une autre, même si ils ont donné leur accord de principe. Et l’autorisation signée par les marié·es n’engage pas les invité·es.

Les photographes de mariage qui débutent pratiquent souvent des tarifs très attractifs mais refusent les mariages si les marié·es ne souhaitent pas que leur image soit diffusée. Car en début d’activité le besoin de montrer son travail est très important afin de montrer aux futur·es marié·es ses compétences. 

Si vous ne voyez que des photos de couple, difficile de vous imaginer à quoi ressemblent les photos du reste de la journée

Inconvénient : choisir quelqu’un qui débute, c’est croire en son potentiel et prendre un risque

Comme je l’expliquais juste au-dessus, les photographes qui refusent complètement de travailler si iels ne peuvent pas montrer les images sont le plus souvent des débutant·tes. Cela veut donc dire que vous aurez vu peu (voir pas du tout) de photos avant de réserver. Le style d’un·e photographe qui débute est aussi susceptible d’évoluer très rapidement. C’est donc un pari que vous prenez : celui que son travail vous plaira. 

Je ne dis absolument pas que c’est un pari à ne pas faire. Tout le monde a débuté un jour. Et si vous souhaitez donner sa chance à quelqu’un qui commence tout juste, c’est tout à votre honneur. Heureusement que vous êtes là pour le faire ! Et merci à nos tous premiers couples, qui ont sauté le pas de nous faire confiance sans beaucoup de garanties. Mais il faut être conscient·e du risque que cela représente afin de ne pas être déçu·es si le résultat ne vous convient pas (surtout que vous aurez accepté que votre image soit utilisée, donc si les photos ne vous plaisent pas, ça peut être une promesse difficile à tenir) !

Entre les deux : réduction ou majoration en fonction du choix des marié·es

Enfin, d’autres photographes (la grande majorité), fonctionnent entre les deux, en laissant le choix au couple de la diffusion ou non des images. Cela peut être présenté de deux manières différentes, qui reviennent finalement au même financièrement pour les couples.

Première option : une réduction de prix pour les marié·es qui acceptent la diffusion des images de leur couple et des photos de leur mariage sur lesquelles aucun invité·e n’est reconnaissable et isolé, qui tient lieu de rémunération pour leur droit à l’image.

Seconde option : une majoration de prix pour que le photographe renonce à utiliser l’intégralité des photos qu’il aura prises le jour du mariage (que quelqu’un soit reconnaissable dessus ou non), qui tient lieu de rémunération pour la cession exclusive des photos du mariage.

Quand tout le monde se met d’accord, c’est quand même le mieux !

Arrangement amiable sans compensation financière

Enfin il peut aussi arriver que le photographe choisisse d’offrir gracieusement la cession exclusive et ne fasse donc ni réduction ni majoration, mais indique simplement le choix des marié·es sur le contrat. Les marié·es peuvent aussi accepter de donner leur droit à l’image sans bénéficier de la réduction proposée. Chacun·e est libre de renoncer à faire valoir ses droits sans demander de compensation financière. Mais il est assez mal vu d’imposer à quelqu’un de renoncer à ses droits ET à la compensation généralement proposée en retour. C’est à ça que cela revient si vous dites à votre photographe « je ne veux pas que vous utilisiez les photos mais je veux payer la même chose que les couples qui acceptent ».

Que faire si l’approche du photographe qu’on voulait ne nous convient pas ?

Si les besoins du ou de la photographe et ceux des marié·es ne matchent pas, libre aux marié·es de se passer des services du ou de la photographe. Et libre aussi à ce·tte photographe de ne pas accepter de prendre le contrat si iel estime que ça ne vaut pas le coup/coût. Il est psychologiquement difficile pour un·e artiste de ne pas pouvoir montrer son œuvre comme iel le souhaite. Iel a donc le droit d’estimer qu’y renoncer n’est pas possible ou mérite une compensation financière.

Conclusion

Si le photographe de vos rêves ne souhaite pas renoncer à utiliser ses propres photos. Et si vous-même ne souhaitez pas renoncer à ce que votre image et votre mariage restent dans le domaine du privé. Personne n’a tord ! Et même chose si le tarif que votre photographe vous propose pour renoncer à ses droits ne vous convient pas ! C’est simplement que vous n’êtes pas faits pour travailler ensemble. Poursuivez vos recherches, vous trouverez certainement un·e photographe qui vous correspondra mieux. Si les photos d’illustration de cet article vous plaisent, n’hésitez pas à lire l’article suivant qui décrira notre approche sur le sujet du droit à l’image. Si ça colle entre nous on pourra peut-être raconter votre mariage !

On adore pour notre part capter la journée telle qu’elle est vraiment, avec tous les petits détails même les plus insolites !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Derniers articles

Tour de France avec des ânes – Episode 5 : Haute-Garonne

Tour de France avec des ânes – Episode 5 : Haute-Garonne

Après la Chartreuse, la Sarthe, le Var et l'Aquitaine, direction la Haute-Garonne pour rencontrer le dernier baudet de cette petite série. Un joli projet aux côtés de l'association des races mulassières du Poitou afin de promouvoir cette race très polyvalente. Merci à...

Invité à un mariage, je prends des photos ou pas ?

Invité à un mariage, je prends des photos ou pas ?

Aujourd'hui tout le monde ou presque a dans sa poche de quoi prendre des photos. Mais faut-il pour autant le faire ? Quand on est photographe de mariage, on voit de tout niveau comportement. De l'invité qui aimerait prendre une photo mais n'ose pas, à celui qui te...

Tour de France avec des ânes – Episode 4 : l’Aquitaine

Tour de France avec des ânes – Episode 4 : l’Aquitaine

La semaine dernière nous vous emmenions en Provence, dans le Sud de la France. Aujourd'hui c'est en Aquitaine que nous vous emmenons rencontrer des baudets du Poitou. Toujours dans le cadre de notre petite série réalisée il y a plusieurs mois pour l'association des...

Catégories

Vous aimerez peut-être aussi

Invité à un mariage, je prends des photos ou pas ?

Invité à un mariage, je prends des photos ou pas ?

Aujourd'hui tout le monde ou presque a dans sa poche de quoi prendre des photos. Mais faut-il pour autant le faire ? Quand on est photographe de mariage, on voit de tout niveau comportement. De l'invité qui aimerait prendre une photo mais n'ose pas, à celui qui te...

Budget de mariage vs réalité

Budget de mariage vs réalité

Un mariage, si on souhaite le célébrer avec ses proches, ça a un coût ! Et comme le budget d'un mariage dépend de beaucoup de critères, ce n'est pas simple de s'y retrouver ! Dans les articles précédents je t'ai guidé à travers les différentes étapes permettant de...

Construire son budget de mariage, ma méthode !

Construire son budget de mariage, ma méthode !

Dans l'article précédent consacré au budget de mariage, je t'ai parlé des premières questions à se poser lorsqu'on veut commencer à établir un budget de mariage. On va avancer un peu aujourd'hui ensemble pour affiner vos choix. Car ces choix auront tous un impact sur...

Pin It on Pinterest