Se marier : retour d’expérience

le couple montre les alliances en souriant, juste après les avoir passées

Etre photographe de mariage, c’est vivre de l’intérieur le mariage de pas mal de personnes, et être témoin de plein de situations dont les invité·es n’ont souvent même pas conscience ! Alors forcément ça permet d’anticiper plein de choses, et d’être un support solide pour les couples qui nous confient leur reportage de mariage. Et en plus, d’être photographes de mariage, Xavier et moi on s’est aussi marié·es ! Voilà donc quelques petits conseils tirés de ma double expérience du mariage : personnelle et professionnelle. 

Notre mariage

Toutes ces choses qu'on aurait pu faire autrement​

Pendant notre mariage, nous nous sommes amusé·es à faire au fur et à mesure de la journée une liste des « on aurait du ». Cette liste était mi-sérieuse, mi-humoristique. Sérieuse car l’une de mes témoins se mariait 1 an tout pile après nous. On se disait donc qu’elle pourrait profiter de nos erreurs pour ne pas les reproduire. Humoristique car ça permettait de détendre un peu l’atmosphère quand il y avait des imprévus. Et d’en rire dès qu’ils survenaient plutôt que d’en pleurer. Même si c’est pas mon genre de mal réagir aux imprévus. Il faut dire que j’ai toujours eu une capacité pour l’autodérision assez développée, et que cette liste c’est 100% ma façon de voir les choses. Jamais de problème, que des solutions. Jamais d’échec, que des opportunités de faire mieux plus tard.

Couple de marié·es s'embrassant sous un parapluie
Ma témoin et son mari, un an tout pile après notre mariage !

Pas de deuxième chance pour faire mieux

On se marie généralement une seule fois dans sa vie. Enfin en tous cas au moment où on se marie on est relativement persuadé que ce sera aussi la dernière fois. Bref. Ca peut donc créer un peu de stress de se dire qu’il n’y aura pas de prochaine fois. Pas de deuxième chance pour faire mieux. Du coup la transmission de mon expérience, c’était important pour moi. Ca me permettait de me dire que même si ça ne me servirait plus, ça servirait à quelqu’un. Bon depuis le monde du mariage s’est fait une grosse place dans notre vie professionnelle. Donc en réalité ça me sert dans ma vie professionnelle en m’aidant à être empathique avec nos marié·es. J’ai été à leur place aussi avant d’être dans la peau d’un prestataire de mariage ! 

Photo en noir et blanc d'une mariée en larmes pendant les préparatifs du mariage
T'inquiètes Mathilde, je sais ce que c'est de pleurer le jour de son mariage
Couple de marié·es ému·es par la surprise que leur ont faite leurs invité·es
Vous voyez Laurie pendant sa cérémonie laïque ? J'étais pareil pendant la nôtre...

On aurait dû...

Bref, j’ai donc transmis la liste suivante à ma témoin, qui n’a pas refait les mêmes erreurs. Elle avait pris un super photographe qui s’appelait Martyn Photography, je ne sais pas si vous connaissez… Bref, je me suis replongée dans cette petite liste, rien que pour vous. Et je vous la dévoile ci-dessous. Pour notre mariage, on aurait dû…

Faire attention aux détails

  • Confier à l’un·e de nos témoins quelque chose pour ranger les documents remis en mairie. Eh oui je n’y avais pas pensé du tout, mais à la mairie ils nous ont donné plein de trucs importants, sauf qu’évidemment je n’avais rien prévu pour les ranger.
  • Préparer à l’avance des rubans pour décorer les voitures. On s’est rendu compte en montant dans les voitures qu’on n’en avait pas prévu. Bon d’un autre côté, les noeuds pour les voitures, est-ce que c’est vraiment le plus important ? 
  • Préparer une jolie urne à l’avance. On l’a faite avec une boite à chaussures et des bouts de nappe le matin même du mariage.

S'organiser un peu mieux

  • Grouper autant que possible les lieux du mariage (préparatifs, cérémonies, vin d’honneur, photos de groupe, soirée) pour éviter les déplacements pendant la journée qui causent des retards de planning en chaîne. Parfois il y a des invité·es qui décident de faire une petite pause ou un petit détour sans prévenir pendant un déplacement. C’est à prendre en compte dans le planning !
  • Ne pas oublier la clé USB avec les musiques pour la soirée. Celle qu’on avait prévue était restée dans la poche du jean de Xavier. Un invité a dû nous prêter son disque dur pour qu’on puisse mettre de la musique.
  • Penser au souvenir auditif. On a joué de la musique avec des ami·es pendant la cérémonie laïque et la soirée, et on n’a pas du tout pensé à enregistrer ou filmer pour garder un souvenir. Pendant la cérémonie laïque il y avait aussi de la musique d’ailleurs. La mission avait été confiée à une invitée, mais elle a oublié d’appuyer sur le bouton rec à un moment donc il manque la moitié (prendre un vidéaste c’est plus prudent, trust me).

Mieux gérer les quantités

  • Prévoir un repas léger pour le dimanche, car il y a eu des restes. Dans notre cas, beaucoup de restes. On a dispatché entre distribution à nos invité·es ainsi qu’aux migrant·es que mes grands-parents aidaient à l’époque. Rien ne s’est perdu mais c’était le stress un peu !
  • Ne pas oublier de servir le mojito royal à l’apéro. Pour cause de retard d’une partie assez conséquente des invité·es au moment de l’apéritif, on a complètement oublié de le servir, ce qui fait qu’il restait beauuuuucoup de champagne. Genre beaucoup trop.
  • Prendre en compte que les gens sont souvent plus généreux que ce qu’on imagine. On avait demandé à nos invité·es de ramener chacun·e une bouteille d’une boisson familiale ou locale pour qu’il y ait plein de choses différentes et créer des occasions d’échanges entre les gens. Ca faisait aussi office de cadeau de mariage car on avait expressément demandé à ne pas en avoir. Tout le monde a joué le jeu et c’était génial. Mais beaucoup ont amené plus que demandé. Résultat, malgré le fait qu’on ait beaucoup bu le jour J, on s’est retrouvé avec 51 Litres d’alcools divers sur les bras à la fin du mariage. Heureusement qu’on n’avait pas de frontière à passer pour rentrer chez nous.
  • Ne pas lésiner sur les softs surtout si il fait un temps caniculaire. On a dû envoyer un invité en racheter car on a tout écoulé pendant le vin d’honneur et il n’y avait plus rien pour le repas.

Notre mariage, parfait dans ses imperfections

Oui il y avait plein de trucs pas parfaits pour notre mariage. Des choses qu’on aurait pu anticiper et ainsi éviter avec un peu plus d’organisation. Sans doute des choses qui font lever les yeux au ciel certain·es d’entre vous tellement ces erreurs ou oublis sont stupides. Ou qui en font frissonner d’autres car iels se disent que leur mariage serait gâché si ça leur était arrivé. Et encore je vous ai passé la cuite intergalactique de mon père et ma belle-sœur qui a failli appeler les pompiers car elle pensait qu’il était en danger de mort.  Ce ne sont pas des choses qu’on aurait pu anticiper, donc je ne les vois pas comme des « on aurait dû ». Ce sont juste des anecdotes de mariage comme il y en a beaucoup !

Mais en fait si je me procurais un retourneur de temps et que je pouvais revenir avant notre mariage, je crois que je ne changerai rien de tout ce qu’il y avait dans cette liste. Parce que ces petits imprévus font partie de cette journée, et qu’elle était au final parfaite comme elle était. Si on avait évité l’un de ces imprévus, on n’aurait pas vécu toutes ces autres choses super chouettes !

Notre seul vrai petit regret : la séance découverte

Pour être tout à fait honnête, il y a une chose qu’on changerait. Parce qu’elle n’impacterait vraiment que nous, et pas nos invité·es ni les interactions qu’on a eu avec elleux. Ce que l’on changerait c’est que l’on ferait une séance découverte. La séance découverte c’est quelque chose que l’on propose à nos marié·es en tant que photographes. C’est tout simplement le moment où iels se voient pour la première fois en tenue, juste avant la cérémonie. On vit chaque découverte avec nos marié·es comme si nous étions à leur place. Et on envie souvent cette émotion et ce moment unique qu’iels vivent.

Photo en couleurs d'un couple pendant la séance découverte. Le marié pleure.
Séance découverte de Cynthia et Rémi
Couple de mariés s'enlassant au moment où ils se découvrent
Mathilde et Shayann, en séance découverte
Couple de jeunes mariés se serrant dans les bras au moment où ils découvrent leurs tenues
Séance découverte de Laurie et Camille

On s’est pour notre part découvert à la mairie, et le moment est passé beaucoup trop vite. On n’a pas vraiment eu de moment de calme tous les deux pendant la journée. Il y a même des détails de nos tenues qu’on n’a remarqués qu’en fin de journée lors de la séance de photos de couple à l’heure dorée ! Mais à l’époque on ne savait même pas que ça existait la séance découverte. D’où l’importance de s’entourer de pros qui savent vous conseiller et vous proposer des choses que vous n’aviez même pas encore imaginées !

Les mariages vécus en tant que photographes

Le photographe de mariage : le seul prestataire à vos côtés toute la journée !

A l’heure où sort cet article, nous avons eu la chance de photographier 14 mariages. On a donc vécu 14 journées de mariage. C’est plus que la plupart de nos marié·es. Car même en tant qu’invité·e, témoin, ou membre de la famille, on assiste rarement à toute la journée d’un mariage aux côtés des marié·es. Votre photographe l’a déjà fait, plein de fois ! Si vous n’avez pas pris de wedding planner, c’est le seul parmi vos prestataires qui vit les mariages de A à Z.

Le fantasme du mariage parfait

Un mariage, c’est un évènement très attendu, préparé pendant des mois, parfois imaginé et rêvé pendant des années. Alors forcément on a souvent un genre de fantasme de cette journée, basé sur les fictions (qui sont ce qu’elles sont, des fictions) et sur ce que les gens choisissent de nous montrer de leur expérience (très souvent que le positif donc). D’ailleurs je plaide coupable, je survole souvent les couacs que rencontrent nos marié·es dans mes récits sur le blog, pour ne pas les forcer à faire ce coming out du « mon mariage n’était pas tel que je l’avais imaginé ». Mes récits étant accompagnés de photos du mariage il n’y a pas d’anonymat.

Mariage rêvé vs Mariage réel

La rencontre entre ce fantasme et la réalité peut être source de stress et parfois même de déception. Alors oui on en a vécu des choses qui ne se sont pas passées comme prévu. Même avant le covid. Des petits imprévus, et des gros. On a vécu un parent des marié·es qui arrive une fois la cérémonie civile terminée. Une gaffe de Mme le maire qui révèle un détail familial qu’elle avait promis de passer sous silence. Une erreur de communication entre le rôtisseur et son équipe, qui arrive du coup 3 heures après l’heure prévue en trainant des pieds. Bref, on a vécu des choses qui ont mis un coup dans le mariage rêvé de nos marié·es. Des choses qui leur ont parfois semblé insurmontables ou irréparables lorsqu’elles sont arrivées. 

Mais à nos yeux, leurs mariages étaient parfaits. Aux yeux de leurs invité·es aussi. Et souvent, avec un peu de recul (de quelques minutes à quelques années), c’est le cas aussi pour les marié·es aussi. Iels sont alors ravi·es de pouvoir se souvenir de ce moment, même si sur le coup iels auraient aimé l’oublier très vite. 

Petits couacs ou gros chamboulements

Si il y a toujours eu des petits couacs dans les mariages, l’année 2020 aura vu des chamboulements plus importants et plus nombreux pour les couples qui souhaitaient se marier. Reports, changements de lieu, invité·es manquants, nos marié·es de 2020 ont dû faire face à de gros changements.

Par exemple, ce couple aurait dû se marier au château de Carneville début Juin. Le mariage a été reporté fin Août, sur le terrain des parents de la mariée. Ont-ils été triste de ne pas se marier au château de leurs rêves ? Oui, bien sûr ! Mais le lieu final avait aussi des atouts auquel iels n’avaient pas pensé ! Comme ce joli étang et ce petit ponton, très photogéniques quand on sait se servir d’un flash. Ponton qui en plus a une signification pour ces deux amoureux puisque c’est là que la mariée a grandi et qu’elle y a fait de nombreuses bêtises avec ses ami·es et son désormais mari. Cette photo n’a que quelques semaines mais elle a déjà été repérée lors d’un petit concours photo. Et sans tous ces chamboulements, elle n’existerait pas.

Photo d'un couple de mariés en ombres chinoises sur un petit ponton lors d'un mariage en normandie

Si votre mariage a été chamboulé par le covid, rappelez-vous de ça ! Personne n’a exactement le mariage de ses rêves. Et parfois même les imprévus apportent des choses qu’on n’aurait jamais imaginé. Les rêves ont ceci de beau qu’on peut tout y contrôler. La réalité, elle, nous surprend toujours, au-delà de ce que l’on peut imaginer. Il faut parfois savoir se laisser porter, quand on ne peut pas tout contrôler.

Bonne nouvelle : les invité·es ne savent pas à quoi ressemblait le mariage de vos rêves

Des imprévus, gros ou petits, il y en a à chaque mariage. Lorsque c’est le mariage des autres, et qu’on est invité, on ne les voit pas, parce que contrairement aux marié·es, on n’a aucune idée de comment les choses étaient supposées se passer. On ne peut pas être déçu de quelque chose qu’on n’a pas imaginé. Donc si vous êtes en plein préparatifs, gardez en tête lorsque votre jour viendra que vous êtes les seul·es à savoir ce que vous aviez prévu. Vos proches sont là pour vous voir et passer un bon moment avec vous. Personne ne remarquera qu’il n’y avait pas de nœud sur les voitures, ou que le repas a été servi avec 1 heure de retard. Tout le monde est en train de passer un bon moment. Tout le monde oubliera ces détails très vite. Alors pourquoi gâcher cette journée avec des « et si » ? Profitez de la journée telle qu’elle se passe. Laissez-vous porter par l’amour de vos proches. Tant que vous vous dites oui devant l’officiant·e, il n’y a rien d’autre qui compte.

le couple montre les alliances en souriant, juste après les avoir passées

Le seul conseil qui compte : Profitez à fond !

Et ne vous imaginez surtout pas que vous êtes les seul·s à vous retrouver avec des galères ou des imprévus le jour J. En vérité ça arrive à tout le monde, mais les gens préfèrent ne pas parler des choses qui se sont mal passées pendant leur mariage, par peur de se faire juger ou prendre en pitié. Ca donne l’impression que ça n’arrive pas aux autres, ce tabou autour des mariages. Mon conseil, c’est qu’il faut faire taire cette inquiétude, et profiter à fond, car la journée passe à une vitesse folle, et même si les photos seront là pour vous replonger dans les souvenirs, il est encore impossible de revivre sa journée de mariage. Alors mieux vaut ne pas la gâcher avec des inquiétudes.

Et vous, vous vous êtes marié·es ? Il y avait des choses pendant votre mariage qui ne se sont pas passées comme prévues ? On peut en parler dans les commentaires !

Laisser un commentaire

Fermer le menu